Sélectionner une page

Jésus a dit :
– Cherchez d’abord (en priorité) le royaume des cieux et sa justice et toutes ces choses vous seront données en plus (1)
– Cherchez plutôt (davantage) le royaume de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus (2)
L’expression peut être déroutante au premier abord. Le terme « royaume » à notre époque renvoie soit à une notion politique, soit à une notion géographique. L’hébreu, comme le français, a des termes différents pour exprimer les notions de royauté, de règne et de royaume, alors que le grec n’en a qu’un seul couvrant les trois, c’est basileia, et c’est ce terme qui est utilisé ici. Dans l’Evangile de Matthieu il est appelé « royaume des cieux » pour ne pas prononcer le mot « Dieu » par respect envers les juifs auxquels était destiné cet Evangile.
Pour résumer, Jésus exhorte à rechercher en priorité, avant toute autre chose, la sphère d’influence de Dieu, à chercher autant l’Être qui exerce ce règne, que le lieu d’où et où il l’exerce ce règne et aussi notre participation à ce règne.
Chercher le royaume devrait donc être notre priorité. Le mot grec traduit ici par « chercher » est zeteo et signifie « chercher dans le but de trouver », et aussi « chercher à résoudre, questionner… »
Il y a d’abord une quête du royaume, puis celle de sa justice, c’est-à-dire la façon de s’y ajuster, d’entrer en cohérence avec. C’est donc une recherche entraînant des ajustements pratiques et conduisant à une vie cohérence avec ce royaume.

Nous savons maintenant ce que nous devons chercher. Alors où le chercher ?

Jésus a aussi dit:
On ne dira point : Il est ici, ou : Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au-dedans de vous. (3)
Le mot grec traduit ici par « au-dedans » est précis et n’est utilisé que deux fois dans le NT, c’est « entos » il signifie « l’intérieur », « le dedans ». Il n’est utilisé que deux fois dans le nouveau testament, ici et dans Matthieu 23:26 avec son contraire « ektos » qui signifie « l’extérieur », « le dehors ».
Il n’est utilisé que quatre fois dans la LXX (version grecque de l’A.T.) et son usage pointe vers l’intériorité. Voyez plutôt :
–      mon cœur est devenu brûlant au-dedans de moi, et dans ma méditation un feu s’est embrasé… (4)
–      Bénis, le Seigneur mon âme, que tout mon intérieur bénisse son saint Nom ! (5)
–       … mon cœur est troublé au-dedans de moi. (6)
–      … et je dis à celui qui se tenait devant moi : A ton apparition mon intérieur s’est tourné en moi (signifiant « j’ai été bouleversé ») et je n’avais plus de force  (7)

Dans notre verset, l’expression grecque entos humôn est traduite dans le latin de la Vulgate par intra vos. On a beau tourner le texte dans tous les sens, jamais entos humôn ou intra vos n’ont signifié autre chose qu’« au-dedans » ou « à l’intérieur » de vous. C’est bien ainsi que le comprennent les orthodoxes : le royaume de Dieu vous est intérieur.
De nombreuses traductions ont ici « parmi vous » ou « au milieu de vous », substituant ainsi la recherche intérieure et individuelle par une recherche à l’extérieur ou collective. La note de la version TOB dit que la traduction « en vous » a l’inconvénient de faire du royaume une réalité intérieure et privée… Mais qui juge ici ? inconvénient pour qui ? au nom de quoi ?
A noter que quand Luc a voulu dire « au milieu » ou  « parmi » il a toujours utilisé le mot grec « mesos »(treize fois).
Nous avons donc notre ordre de mission, notre feuille de route.

Jésus a prévenu, on nous suggérera de le chercher ailleurs

Dans un passage parallèle à celui précédemment abordé, nous avons des précisions et des variantes très précieuses:
– Si quelqu’un vous dit alors : Le Christ est ici, ou : Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront des prodiges et des miracles pour séduire les élus, s’il était possible. Soyez sur vos gardes : je vous ai tout annoncé d’avance. (8)
Jésus annonce d’avance que son message sera perverti et nous exhorte d’être sur nos gardes. Des pseudo-prophètes (des faux porte-parole de Dieu, des faux inspirés) et des pseudo-oints nous suggéreront de chercher ailleurs et autrement que par l’intériorité (livres saints, religions, lieux saints, œuvres, rites…). Leur message pourra même être « confirmé » par des miracles et des prodiges, il n’en sera pas plus authentique pour autant.
Autre variante intéressante, dans l’Évangile de Luc il est parlé du royaume et dans l’Évangile de Marc il est parlé de Christ.
Chercher le royaume c’est chercher Christ et réciproquement. L’un ne va pas sans l’autre.
Trouver et vivre l’un c’est trouver et vivre l’autre.

(1) Évangile de Matthieu 6:33
(2) Évangile de Luc 12:31
(3) Évangile de Luc.17:21 Traduction de l’Abbé Fillion
(4) Psaume 38: 4 (39:4) Psautier des Septantes (trad. Placide Deseille)
(5) Psaume 102 :1 (103:1) Psautier liturgique orthodoxe
(6) Psaume 108:22 (109:22) Psautier des Septante (trad. Placide Deseille)
(7) Daniel.10:16
(8) Évangile de Marc 13:21-23