Sélectionner une page

Il est important d’avoir lu l’article précédent carcelui-ci en est la suite.
Dans l’alliance nouvelle, Dieu n’habite plus dans des temples faits de main d’homme, nous sommes le nouveau temple (1)
Les rapports entre Jésus le Christ et le temple de Jérusalem sont très instructifs sur les rapports entre Christ en nous et le temple que nous sommes. Dans la chronologie,  nous pouvons déceler un processus, une pédagogie et une intention.

I
Et voici, il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d’Israël, et l’Esprit-Saint était sur lui. Il avait été divinement averti par le Saint-Esprit qu’il ne mourrait point avant d’avoir vu le Christ du Seigneur. Il vint au temple, poussé par l’Esprit. Et, comme les parents apportaient le petit enfant Jésus pour accomplir à son égard ce qu’ordonnait la loi, il le reçut dans ses bras, bénit Dieu, et dit: Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, Salut que tu as préparé devant tous les peuples, Lumière pour éclairer les nations, et gloire d’Israël, ton peuple … Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser… Étant survenue, elle aussi, à cette même heure, elle louait Dieu, et elle parlait de Jésus à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. (2)
Christ est présenté à celui qui avait une attente. Celui-ci le reçoit dans ses bras (litt. l’embrasse), à partir de maintenant il peut aller en paix. La paix est là, car il peut dire : « Mes yeux ont vu ton salut, salut que tu as préparé devant tous les peuples, lumières pour éclairer les nations. » Il embrasse personnellement le salut que Dieu a préparé pour tous les peuples ;  il est lui-même éclairé par la lumière qui doit éclairer toutes les nations.
Dans le même temps, il est précisé qu’ Anne loue Dieu et parle de Jésus (qui signifie Dieu sauve) à tous ceux qui l’attendaient. C’est ce qui se passe quand Christ est présenté au temple que nous sommes et que nous le saisissons. Notre cœur est en paix, nos yeux sont ouverts, nous sommes débordants de reconnaissance et nous partageons notre découverte à qui veut l’entendre. Pris par l’enthousiasme, nous sommes ses témoins.

II
Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant. Tous ceux qui l’entendaient étaient frappés de son intelligence et de ses réponses. (3)
Quelque temps plus tard, un nouveau travail se fait en nous. Un dialogue se fait en nous entre nos conceptions, « nos autorités, nos penseurs » et le Christ. Ce travail de questionnement amène un travail de repentance, un changement de pensée, de vision, d’opinion et ce que Paul appelle le « renouvellement de l’intelligence ». Il est béni celui qui, régulièrement, est dans le questionnement. La remise en question est saine pour ne pas s’installer dans des absolus et scléroser notre croissance. La vérité n’a pas peur d’être éprouvée.

III
Il enseignait tous les jours dans le temple…(4)
… comme Jésus enseignait le peuple dans le temple et qu’il annonçait la bonne nouvelle … (5)
Jésus le Christ enseignait chaque jour dans le temple et annonçait le contenu de l’Evangile. Aujourd’hui encore, le nouveau temple, celui que nous sommes, est l’endroit privilégié où Christ (litt. l’Oint) dispense ses enseignements, où le vrai Evangile peut nous êtes proclamé. Jésus avait annoncé ces temps où l’Esprit nous enseignerait toutes choses (6). Jean a affirmé, concernant l’onction (il n’y a pas d’onction sans oint et réciproquement): l’onction que vous avez reçue demeure EN VOUS, et vous n’avez pas besoin que l’on vous enseigne, son onction vous enseigne sur tout, elle est vraie et elle n’est pas mensonge, demeurez en lui comme elle vous l’a enseigné.(7)
Il est béni celui qui choisit des moments de silence, de « meilleure part » comme Marie de Béthanie qui se tenait à ses pieds pour l’écouter.(8)

IV
Jésus entra dans le temple de Dieu. Il chassa tous ceux qui vendaient et qui achetaient dans le temple ; il renversa les tables des changeurs, et les sièges des vendeurs de pigeons. Et il leur dit : Il est écrit: Ma maison sera appelée une maison de prière. Mais vous, vous en faites une caverne de voleurs. Des aveugles et des boiteux s’approchèrent de lui dans le temple. Et il les guérit. (9)
Il chasse les vendeurs et les changeurs du temple, il renverse les tables de transaction. Il purifie le temple de toutes relations intéressées, de tout vol, de tout profit de l’autre. Il change la vision ; ce n’est plus une caverne, c’est un temple. Après ce nettoyage, cela peut effectivement devenir une maison de prière, avant ça ne pouvait être qu’une maison de transaction. Ce qui s’y appelait « prières » était en fait des formules, des manipulations, des superstitions ou des trocs.
C’est seulement après qu’il est écrit que des boiteux et des aveugles ont été guéris.  Image frappante, cette purification entraîne des corrections de marche et de vue dans le temple.

V
Jésus, ayant poussé un grand cri, expira. Le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas. (10)
Le voile qui séparait le lieux saint du saint des saints est déchiré par son sacrifice. Le libre accès au sanctuaire est ouvert. Il est dorénavant possible d’aller dans la partie la plus sainte du temple, dans la présence immédiate de Dieu.
Le voile, sur lequel étaient brodés des chérubins (11) (symboles des chérubins qui bloquaient l’accès à l’arbre de vie (12)), est déchiré de haut en bas. Ce n’est pas une œuvre humaine c’est une œuvre d’en haut. L’accès est ouvert. Cet accès est ouvert pour tous les peuples de la terre comme il est écrit : il anéantit le voile qui voile tous les peuples, la couverture qui couvre toutes les nations (13). Ce n’est pas un salut par race mais un salut par grâce. La grâce dont Paul dit qu’elle est la source de salut pour tous les hommes (14).
Nous pouvons réellement nous approcher avec assurance du trône de la grâce, qui est au-delà du voile.
Ne laissons pas les spiritualités figées, qu’on appelle religions, recoudre le voile et nous dire que l’accès est fermé, conditionnel ou nécessite un droit de passage.
Nous avons un libre accès.

A suivre

(1)  Actes.7:78 ; 1ère Épitre de Paul aux Corinthiens. 3 :16
(2)  Évangile de Luc.2:25-35
(3)  Évangile de Luc. 2:46-47
(4)  Évangile de Luc. 19:47
(5)  Évangile de Luc. 20:1
(6)  Évangile de Jean. 14:26
(7)  1ère Épitre de Jean. 2:27
(8)  Évangile de Luc. 10:39-42
(9)  Évangile de Matthieu.21:12-14
(10) Évangile de Marc. 15:38
(11) Exode. 26:31-33
(12) Genèse. 3:24
(13) Isaïe. 25:7
(14) Épître de Paul à Tite. 2:11